Assurance décès invalidité – Une garantie pour emprunter aux banques
2 votes

assurance décès

L’assurance décès invalide (ADI) demeure à votre libre appréciation et facultative si souscrivez un prêt personnel ou un crédit à la consommation, mais cette assurance reste incontournable dans le cadre d’une contraction de prêt immobilier. Elle rembourse le capital qu’il reste à devoir d’un crédit contracté par un emprunteur en cas d’invalidité empêchant à ce dernier de travailler ou s’il décède. C’est une assurance-crédit qui protège simultanément l’assureur et l’assuré lors de la souscription d’un prêt.

L’âge limite pour souscrire une assurance décès invalidité

Une souscription de l’assurance décès devient nécessaire lorsque vous effectuer votre emprunt immobilier. C’est une option qui permet de garantir non seulement le remboursement du prêteur, mais qui permet également de pouvoir conserver le bien qu’un emprunteur a acheté. En fait, il s’agit d’une assurance-crédit.

C’est aussi dans l’intérêt d’un emprunteur de souscrire l’assurance décès invalide, car ses dettes ne vont pas être transmises à ses héritiers s’il se retrouve à l’avenir dans l’incapacité de les rembourser.

La contraction d’un tel type d’assurance dépend très souvent de l’âge de l’emprunteur. Habituellement, les assureurs manifestent une certaine réticence vis-à-vis des personnes qui ont dépassé 70 ans.

La garantie en cas de décès de l’emprunteur

Lorsque vous êtes par exemple deux à faire l’achat, et qu’un des deux co-emprunteurs décède, une assurance emprunteur obtenue à 100 % devra rembourser la totalité du prêt à la banque.

Un conjoint survivant ne devra rembourser aucun crédit. Lorsque vous souscrivez par exemple une assurance décès invalide à 50 %, le survivant ne devra rembourser que la moitié du prêt.

La garantie en cas d’incapacité temporaire, totale ou de travail

C’est une garantie qui prend en charge des échéances si vous n’êtes plus capable d’exercer une profession particulière, si vous êtes sans activité professionnelle ou si vous êtes dans l’incapacité d’exercer une profession quelconque.

Avec la garantie d’incapacité temporaire, totale ou de travail, un assureur prend en charge une partie ou l’intégralité de l’échéance du prêt immobilier en tenant compte de la quotité (pourcentage) de couverture choisie lors de votre adhésion. L’assureur ne peut pas intervenir à partir du 1er jour d’arrêt, mais à la fin du délai qu’on appelle délai de franchise. En générale, ce délai est de 90 jours ou plus.

 

La garantie au cas où il y a un décès ou une perte totale et irréversible de l’autonomie

C’est une garantie qui ne permet plus à un assuré d’avoir une occupation quelconque ou d’exercer n’importe quelle activité rémunérée, que cette activité soit professionnelle ou non. Cet état se rapproche d’une dépendance qui oblige une personne assuré à recourir à une tierce personne afin d’effectuer des actes de la vie courante.

L’assurance emprunteur prévoit que l’assureur verse une prestation correspondant au capital restant dû d’un prêt dès la reconnaissance de l’évènement.

Il est important de souligner que ce sont uniquement des médecins-conseils qui doivent définir l’état d’invalidité. De nombreux assureurs proposent la garantie supplémentaire de l’incapacité temporaire de travail.

Il faut aussi important prendre le temps de faire une lecture minutieuse du contenu d’un contrat d’assurance avant de le signer, procédez à la vérification des délais de carence et des franchises. Vous devez aussi bien vous informer sur le montant précis des indemnisations et de leur durée.