Vote?

L’indice Notaires-Insee montre que les prix de l’immobilier ancien ont augmenté de 2018 à 2019 tandis que le nombre de ventes est resté stable.

Les prix de l’immobilier toujours à la hausse

Si on compare les prix par rapport à la même époque en 2018, on constate une progression de 2,9 % des prix des logements en France. Toutefois, c’est le même rythme qu’au précédent trimestre. On constate également que par rapport un an plutôt, les ventes de l’année écoulée à fin septembre était au niveau de 956 000. La lancée du marché de l’année 2019 se marque par une impulsion solide après deux années fructueuses. On constate que les taux d’intérêt sont très bas ce qui favorise la souscription d’un crédit immobilier. Les Français ont bien compris qu’il fallait profiter des faibles taux d’intérêt et rapidement choisir un crédit immobilier. Résultat est que les transactions ont atteint un niveau sans précédent.

Les données des notaires de l’Insee confirment à cet égard les premiers rapports remis au début du mois d’octobre par les principaux réseaux d’agences. Ils ont montré un marché toujours fort et stable, mais, parallèlement, présentant des signes de ralentissement des ventes.

Ralentissement de la hausse des prix à Paris

Les données témoignent d’une croissance continue des prix à Paris. Toutefois, cette dynamique ralentit de plus en plus. La progression des prix dans la capitale ne dépasse presque pas 6% contre plus de 7%l es trimestres précédents. Tout d’abord, l’évolution des prix se rééquilibre progressivement sur l’ensemble de l’Ile-de-France et ensuite dans le reste du pays. Dans un premier temps, la hausse trimestrielle a ralentit de 3,5 %, puis elle a accéléré à 2,7%. Dès lors, ces hausses de prix restent plus élevées que le niveau de l’inflation. On a constaté une accélération de la hausse des prix durant cet été quand l’inflation s’est établie à 2,2% en octobre en France.